26 janv. 2015

MON PREMIER MATCH DU PSG AU PARC DES PRINCES


Dimanche dernier, nous avons été invité à voir le match PSG - Evian TG au Parc des princes.

Je ne suis pas une experte en foot mais je m'y intéresse toute au long de l'année, pour briller en société c'est très important d'être un peu calée sur tous types de sujets non ;).
 

Bref des matchs de foot j'en ai vu plusieurs fois mais surtout de l'équipe de France, assister à un match au Parc des Princes  idem mais c'était pour voir des match de rugby. Je n'avais jamais été voir l'équipe du Psg en vrai de vrai !

Nous voici donc dimanche après-midi direction le match pour 14h, nous y sommes allés en métro (hyper facile et même pas bondé pourtant nous sommes arrives pile pour le coup d'envoi).

 
L'affiche n'était pas exceptionnelle car pour rappelle l'équipe d'Evian TG est potentiellement relégable et le PSG devait s'imposer pour rester dans la course au titre et puis faire plaisir aux supporters (car oui très très important les supporters au foot...).


Je ne vais pas jouer le suspens ici le PSG a gagné 4-2, c'était pas un super match, heureusement que Evian TG apportait un peu de peps car c'était franchement pas folichon.


Quelques remarques sur l'ambiance du stade et donc des supporters, des aficionados, des tribunes Auteuil et Boulogne hein !!?? Oui oui je suis calée je vous dit ;). Et bien c'était comme le match très médiocre, en dehors des sifflements quand l'équipe adverse entre/sort et quelques insultes pour l'arbitre et les joueurs du PSG qu'ils veulent voir sortir c'était comme le match, mou et sans vie. Peu ou pas de chants ... J'ai bien aimé les trop peu échanges entre les deux virages et puis pratiquement tous les supporters étaient aux couleurs du PSG, écharpes, casquettes, bonnets, drapeau, ... la totale !


On a passé un très bon dimanche après-midi, même si le match n'était pas au top (et qu'il n'y avait pas de bière !) et nous étions contents d'aller voir pour la première fois le PSG. Si vous avez l'occasion nous vous le conseillons vivement !

Nous samedi prochain on se refait un match mais cette fois c'est pour du Rugby au stade Jean-Bouin.

Bonne semaine à tous,

La bisette 


▲▲▲▲ SUIVEZ-MOI FACEBOOK - TWITTER - INSTAGRAM & HELLOCOTON ▲▲▲▲
Rendez-vous sur Hellocoton !

22 janv. 2015

CINEMA - "A MOST VIOLENT YEAR" de J.C Chandor




New York au début des années 80, un immigré "Abel Morales" tente de fonder un empire et de se faire une place dans le business impitoyable du pétrole. Mais ses concurrents ne semblent pas vouloir lui céder du terrain.
 
Un film volontairement lent, pudique et d'une très grande maîtrise. Un polar sans violence.

Une tension pesante qui ne cesse de nous interroger. Qui nous pousse à creuser la matière, à chercher derrière cet énigmatique héro les failles de sa morale, de son intégrité.

Des décors filmés avec poésie et sobriété. Un New York enneigé diaboliquement efficace et envoûtant. 

Une réflexion sur l'Amérique, le rêve américain, l'intégrité pour parvenir à ses fins, la question du choix, du chemin à emprunter pour réussir.

Des comédiens à la hauteur d'un film audacieux et intelligent. Oscar Isaac (difficile de ne pas penser à Al Pacino) est tout simplement énorme... Un comédien à suivre. On comprend que le réalisateur ait pu penser dans un premier temps à Javier Bardem. Heureusement, de nouvelles têtes font du bien au cinéma et aux conteurs.

Le film est suffisamment riche pour y trouver de quoi passer un très bon moment de cinéma. 

Et pour ceux qui voulaient voir du Scorcese ou du Friedkin, il fallait juste penser aller voir le 3ème film de J.C Chandor.

Guillaume Foirest



▲▲▲▲ SUIVEZ-MOI FACEBOOK - TWITTER - INSTAGRAM & HELLOCOTON ▲▲▲▲

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 janv. 2015

PETITES SOLDES MARINES



Je ne sais pas vous mais cette année je n'ai pas vraiment fait les soldes d'hivers pour moi et même pour les filles, j'ai principalement acheté des vêtements "nécessaires" qui nous manquait pendant les pré-soldes chez monoprix (bodys, pyjamas, ...).

Nous sommes juste passés le weekend dernier chez Petit Bateau et avons trouvé ces deux petites merveilles, une petite robe et une combinaison bien pratique quand il faut habiller vite vite le matin notre doublette. Bon en revanche niveau réduction c'est pas folichon car il y avait seulement -30%, mais nous sommes bien content de ces deux nouvelles pièces. 

La robe est épuisé sur le site en ligne mais la combinaison est encore disponible et est passée à -50% (ici).



▲▲▲▲ SUIVEZ-MOI FACEBOOK - TWITTER - INSTAGRAM & HELLOCOTON ▲▲▲▲
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 janv. 2015

CITY GUIDE - LA CANTINE AUGUSTE


Voici une bonne petite adresse que je connais depuis maintenant un petit bout de temps et je n'avais pas pris encore le temps de partager avec vous cette adresse et c'est en triant mes photos que je suis retombée dessus.

Bref il s'agit de la Cantine Auguste à deux pas de Bastille, une cantine pour venir déjeuner à la bonne franquette de bon petits plats "exotiques" qui changent tous les jours dans un endroit bien sympa et les prix sont plus que raisonnables. Ils font une formule le midi à 10€ avec la plat du jour et au choix soupe, smoothie ou un dessert (mention spéciale pour le plat de rougail saucisse). 

Vous y trouverez également des sandwichs et des salades à composer soi-même. Évidement victime de leur succès il y a un peu de monde le midi et puis pour connaitre leur menu du jour je vous invite à suivre leur Instagram sur lequel il poste tous les jours leurs plats @augusteparis.

Juste à côté vous y trouverez un concept store du même nom où vous pourrez shopper des vêtements et accessoires inspirée de la culture urbaine/hip hop avec de nombreuses casquettes et sneakers.
Si vous voulez en savoir plus sur ces deux concepts je vous invite à lire cet article sur l'un des associés Sylvain Dauphin qui a monté ce lieu sur encore-magazine.

Donc à la Cantine Auguste, es ingrédients sont frais, les plats sont bons, le lieu est cool et les prix sont bas que demande le peuple !

La cantine Auguste
Facebook : Fan page
10 Rue Saint-Sabin, 75011 Paris
Horaires : Lundi-Vendredi 12h - 15H, Vendredi-Samedi 20h - 1h
Tél. : 01.47.00.77.84



▲▲▲▲ SUIVEZ-MOI FACEBOOK - TWITTER - INSTAGRAM & HELLOCOTON ▲▲▲▲

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 janv. 2015

CINEMA - "L'AFFAIRE SK1" de Frédéric Tellier

 
Il y a des films qu'on oublie et d'autres qu'on ne risque jamais d'effacer de notre mémoire. "L'affaire SK1" fait partie de cette deuxième catégorie, et ce non seulement parce que c'est un bon polar, minutieusement écrit, relatant une histoire sombre et bouleversante, à savoir la traque de Guy Georges dans les années 80-90 mais aussi et bien évidemment surtout par sa date de sortie et d'exploitation dans nos salles qui coïncide tristement avec l'un des drames français les plus déchirant de ces 50 dernières années : L'attentat terroriste perpétué contre Charlie Hebdo suivi de la prise d'otages dans une imprimerie en Picardie et dans un magasin Casher à Vincennes.

Refusant le voyeurisme outrancier confortablement installé dans mon salon et/ou peut-être davantage littéralement effondré, abattu, par une réalité glaçante et cauchemardesque d'un événement tragique qu'on voit régulièrement se dérouler dans de nombreux pays étrangers mais qui cette fois se règle ici, en France, à Paris... J'ai trouvé refuge dans cette salle noire et obscure où toutes les histoires du monde se racontent, se mêlent et trouvent une solution, une issue.

Je suis entré à 16h35 dans la salle de cinéma le 09 janvier 2015.

Peu de gens présents, une vingtaine tout au plus, un silence pesant, un film qui commence et et qui dans le contexte actuel, nous plonge dans un autre drame, une traque de plus de 10 ans, celle du tueur et violeur Guy Georges, surnommé "Le tueur de l'est parisien". Le parallèle est inévitable et la mise en scène épurée, sobre, sans sensationnalisme, fait mouche.

Pire, le personnage qu’interprète Raphaël Personnaz, un des membres du 36 quai des orfèvres qui traque le "Monstre" se voit donné un surnom comme il est de coutume dans cette maison. Et son surnom n'est autre que "CHARLIE"....

Une lame glacée me parcourt et cette certitude qui m'habite depuis toujours qu'il n'y a pas de hasard me cogne à nouveau et me laisse chaos.

Comment ne pas vouloir y chercher un sens caché ? Comment se détacher de ce qu'il se passe dehors lorsque ce qui se joue dehors est si proche ?

Le film continue, le film se termine.

Si les français cherchaient un bon polar hexagonal en ce début d'année, c'est à n'en pas douter par ce film qu'il devrait commencer. c'est réussi, touchant, poignant et profondément humain malgré l'horreur. 

Je sors de la salle à 19h45.

Le temps de rallumer mon portable et d'apprendre que l'assaut a été lancé, les terroristes sont morts. Que d'autres victimes innocentes ont perdu la vie. Je suis abattu. Fantôme errant dans les rues d'une Capitale endeuillée. Je rentre chez moi, allume la télévision et m'effondre, seul, dans le noir.


 Guillaume Foirest

 
▲▲▲▲ SUIVEZ-MOI FACEBOOK - TWITTER - INSTAGRAM & HELLOCOTON ▲▲▲▲
Rendez-vous sur Hellocoton !